Naturopathie : une éducation à la santé

Reconnue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme une médecine traditionnelle, la Naturopathie est "un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques". Son champ d'action n'est pas la maladie mais la santé dans sa globalité, physiologique, mentale, psycho-émotionnelle...


Selon l'approche d'Hippocrate, le Naturopathe en recherche des causes de la maladie mène son enquête sur tous les plans de l'être, la cause du déséquilibre pouvant être physique, physiologique, énergétique, émotionnelle, spirituelle.


Le praticien Naturopathe aide ses clients à préserver leur santé par des techniques naturelles qu'il maitrise et conseille : nutrition et micronutrition, gestion des émotions et du stress, exercices de respiration, activités physiques adaptées ... Il peut rediriger sur d'autres thérapies complémentaires et adaptées à la situation et peut aussi accompagner un client dans une pathologie suivie par un médecin.

​La santé dans l'assiette

 

L'alimentation est l'un des principaux outils du praticien Naturopathe. Elle représente tout simplement notre première médecine. Une mauvaise alimentation (produits ultra transformés, trop de sucre et de féculents, déséquilibre des graisses, mauvaises associations alimentaires, rythme biologique non respecté...) entraine des perturbations dans l'organisme et elles seront parmi les causes des futures maladies. En Naturopathie, il est question de réglage alimentaire et non pas de régime. Il consiste à revoir ses habitudes alimentaires pour en acquérir de nouvelles plus saines et bienfaisantes pour sa santé. Ces nouvelles habitudes ne sont pas à suivre durant un temps donné mais s’inscrivent sur le long terme contrairement au régime. L’idée est de trouver son propre équilibre alimentaire, de manger avec plaisir et d’apporter à son corps tous les nutriments nécessaires pour être en bonne santé. C’est une prise de conscience de l’importance d’avoir une alimentation saine et adaptée à soi. Manger équilibré et varié est primordial, sans oublier le plaisir, moteur du changement et source de bien-être.



Médecine intégrative


La médecine intégrative a pour but de se concentrer sur la prévention et le maintien de la santé. Elle offre aux patient(e)s une approche thérapeutique globale, centrée sur l'ensemble de la personne et son projet de soins.


Il faut remonter au moins à Hippocrate pour retourner aux origines de la Naturopathie. Pour ce médecin de la Grèce antique, dit "père de la Médecine", la nature est guérisseuse et l'humain, capable d'auto-guérison. Au fil des siècles de nombreuses personnalités continuent à développer les médecines naturelles. La Naturopathie moderne se développe au XIXe siècle aux Etats-Unis. En France Pierre Valentin Marchesseau (1911-1994) fait un travail de synthèse des connaissances et ouvre la première école de Naturopathie en 1935. A partir des années 80, le métier se professionnalise avec la création, entre autres, de fédérations, de syndicats professionnels (SPN) et de l' Organisation de la Médecine Naturelle et de l'Education Sanitaire auxquels je suis adhérente en tant que Praticienne Naturopathe.


Un praticien Naturopathe n'est pas un médecin mais "un éducateur de Santé", il ne fait ni diagnostic ni ordonnance, ne prétend pas guérir ni soigner et ne conseille surtout pas d'arrêter un traitement allopathique. Sa formation initiale dure minimum 1200h en présentiel et délivre un certificat (le diplôme de Naturopathe n'existe pas). En complément des approches naturelles (phytothérapie, mycothérapie, nutrition, hygiène électro-magnétique...), les écoles reconnues enseignent la biologie cellulaire, la physiologie, l'anatomie, les dysfonctionnements physiologiques... au même titre que le cursus théorique des études de niveau infirmier.


Les praticiens Naturopathe travaillent donc dans un cadre bien défini, dans une démarche de médecine intégrative (recours simultané à la médecine conventionnelle et aux médecines alternatives -non conventionnelles- dans le suivi d'un patient), un partenariat dans lequel médecins et praticiens naturopathes se respectent dans leurs différences et compétences, bien que la profession, reconnue dans de nombreux pays européens (il y a 25 000 naturopathes en Allemagne - 2500 en France) , ne le soit pas encore en France.


Pour qui et pour quoi ?


Tous les âges de la vie sont concernés par la naturopathie. La santé commence dès l'origine de la vie et même à partir du désir d'enfant par les parents. L'enfance est aussi une période précieuse car c'est la fondation de notre structure psychique, émotionnelle, immunitaire, digestive, etc. C'est le meilleur moment pour apprendre les bonnes "routines intelligentes" pour renforcer son équilibre vital.


Puisqu'il s'agit d'une démarche préventive, on peut consulter à n'importe quel moment de sa vie pour faire un point sur sa santé (bilan vital). En cas de symptômes chroniques, la naturopathie s'intègre pleinement de manière complémentaire à un suivi médical.


Ce sont le plus souvent les problèmes de digestion, de fatigue et de stress, de sommeil, d'inflammation chronique et les maux spécifiquement féminins qui amènent les clients à consulter un praticien Naturopathe. Lors de la première consultation, qui peut durer au delà de 2h avec moi, je procède à un bilan "vitalité" en questionnant longuement le client sur ses antécédents familiaux, les étapes de sa vie, son alimentation, le contexte familial et professionnel, etc. A partir de là, je peux lui proposer un programme d'hygiène de vie, un mode alimentaire adapté. Chaque séance est différente, avec des conseils personnalisés. Parfois, il suffit de pas grand chose pour aider à retrouver l'équilibre ; mais souvent plusieurs nouvelles routines intelligentes sont proposées et elles nécessitent du temps.


La santé nécessite du temps ! Lorsqu'on consulte un Naturopathe, il faut être prêt à changer des habitudes de vie sur plusieurs plans car il n'est pas prioritaire de travailler uniquement sur le symptôme mais bien sur ses causes.


Des principes holistiques

Chercher la cause du problème

L’approche holistique cherche toujours à déterminer la cause profonde de la maladie. Elle ne se limite pas à identifier simplement les symptômes. Traiter la cause de la maladie prend du temps car il est question d'éliminer tous les aspects de votre hygiène de vie susceptibles d’agir négativement sur votre état de santé.

Traiter la personne plutôt qu’une maladie

Si l’on veut traiter efficacement la maladie, il faut connaître le patient. L’importance de l’anamnèse (histoire de la maladie) est une étape cruciale. Cette évaluation permet de recueillir des données concernant vos antécédents médicaux et vos habitudes de vie. Le tout afin d’établir un programme personnalisé.

Considérer la personne comme un tout

La naturopathie propose de rééquilibrer sur le plan physique, psychique et émotionnel. Ceci dans le but de procurer l’énergie vitale nécessaire pour une santé optimisée. Nous ne sommes pas un "tas de matière" avec des émotions dissociées. Tout fonctionne en symbiose : les émotions ont un impact sur notre biologie, tout comme notre biologie a une influence sur nos émotions.

Proposer une synergie de techniques naturels

Pour plus d'efficacité, l'accompagnement holistique consiste à utiliser différentes techniques naturelles. Une approche globale est souvent nécessaire si nous considérons qu’une maladie est souvent causée par de multiples facteurs.

Prévenir comme clé de santé

Contrairement à l’approche conventionnelle allopathique, le patient ne doit pas attendre de tomber malade pour agir. La Naturopathie est avant tout une démarche de prévention, pour s'apprendre et ainsi mieux gérer son état d'être.

Forger une relation de confiance

La relation thérapeutique est avant tout basée sur l'écoute. Les clés de santé proposées prennent en compte vos besoins, vos ressources, votre culture, vos croyances et votre environnement. Les règles d'hygiène et de sécurité sont respectées.